• compteur de visites

  • résumé

    résumé

  • Jeanluke L.

    Jeanluke L.

Extr 4 Sandra

LES ANNEES PASSERENT. DIX ANS DEJA QUE KIKI AVAIT QUITTE LA MAISON.

SUIVEZ-NOUS, LE DEUXIEME ACTE COMMENCE DANS UNE GRANDE UNIVERSITE PARISIENNE.

 D’où sortait donc cette fille si belle ? Elle n’était pas une habituée de son amphi, il l’aurait remarquée ! Son regard ne la quitta pas de tout le cours. Pierre Jourdan, homme par ailleurs très fidèle, proclamait que la vue d’un joli minois était un des grands plaisirs de la vie, pour peu qu’elle ne la complique pas. Sans l’avoir cherché mais sans en sembler le moins du monde incommodé, il était en permanence entouré et suivi d’une cour d’admiratrices passionnées par ses cours… et peut-être aussi par le professeur. Dès la sonnerie, l’inconnue vint vers lui. Le lieutenant de Police Sandra Dupuis voulait lui parler, il l’invita à la cafétéria. Tandis que ses suiveuses habituelles lançaient des regards haineux à l’intruse, Pierre, perdu dans la contemplation de ses jambes, se demandait si la minijupe et les haut-talons étaient son uniforme habituel ou si elle ne s’était vêtue ainsi que le rencontrer. Politesse qu’il apprécierait au plus haut point. Cela-dit, un professeur renommé pouvait allier habilement la vue à l’ouïe et savait aussi écouter très attentivement.

La belle Sandra était aux prises avec une enquête très difficile, sept voitures piégées sans lien entre les victimes. Elle lui demandait son avis, il décida de faire plus. Politesse ou habitude, il fallait savoir ! Disons quand même que l’autre enquête, la vraie, avait commencé à le passionner. Et, à ce sujet, prenez garde, Mademoiselle Dupuis, derrière un professeur amoureux de la beauté peut se cacher un redoutable limier. Comprenant qu’il y avait anguille sous roche, il tourna longuement sur le gril une Sandra rougissante. Elle finit par lui avouer que sa hiérarchie lui interdisait de poursuivre l’enquête. Sa réaction la surprit : Raison de plus !!! Il vida son verre d’un trait, la pressant de faire de même.

Laisser un commentaire

 

MA PETITE FEE |
violard |
Mona... lit ça! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le jeux Lyrique
| My wOrld
| poesymymy